Célébrer nos défunts

Novembre, le mois pour penser aux défunts. Novembre, mois des morts. Ici et ailleurs, plusieurs traditions religieuses ou traditionnelles centrées sur le souvenir de nos êtres chers disparus sont célébrées. L’an passé, à pareille date, je m’immisçais dans la riche et colorée culture mexicaine pour assister à une grosse fête locale autour des célébrations entourant Dia de Muertos (le jour des morts). Ces festivités traditionnelles se fêtent du 31 octobre au 2 novembre. On y honore les êtres chers disparus entre famille et amis, avec prières et autels riches d’offrandes pour les défunts.

Cette année, j’ai choisi d’adopter ce rituel et de le faire chez-moi, à la maison, en l’honneur des membres de ma famille et de mes amis disparus. Les premiers élus furent facile à trouver. Il s’agit des êtres aimés qui me guident dans la vie de tous les jours en me faisant signe, dans mes méditations et dans mes conversations quotidiennes avec l’au-delà. Bien qu’ils soient très présents dans ma vie, je me suis vu bien émue de leur préparée un tribun, peut-être puisqu’ici au Québec, ces gestes se posent d’habitude plutôt discrètement; une prière, une bougie, une fleur, une pensée.

Mon premier réflexe fut de me demander si j’avais le droit de poser de tels gestes. Allais-je déranger mes chers défunts en les célébrants de la sorte? Pouvaient-ils en être offenser? La réponse ne s’est pas fait attendre. On me donnait le Ok dans un bel élan d’allégresse. Puis, pensant à mon petit cercle d’initiée, me disant que j’avais peu de gens à célébrer, je dû accepter un flot de souvenirs provenant des membres de ma famille de l’autre côté. Quel plaisir de sentir tout ce beau monde près de moi! Quelle joie de ressentir à nouveau tout l’amour que j’avais pour ces gens. J’étais une toute petite fille à nouveau qui avait foi en l’amour!

Choisissant de mettre en place un autel pour eux, j’ai dû penser à ce qu’ils aimaient dans la vie, ce qui les définissaient. J’ai dû mettre ma mémoire à profit pour faire revivre un peu les gens que j’aime qui sont aujourd’hui de l’autre côté du voile. J’ai dû chercher des photos, quérir des fleurs, préparer des offrandes et fouiller la maison à la recherche de souvenirs. Le processus, fait avec mon amoureux, m’a apporté bien des émotions et de belles surprises. Tout au long de la préparation de l’autel, des « coïncidences » m’ont fait tomber sur des photos et des objets souvenirs à des endroits impossibles. Encore une fois, on me prouvait le pouvoir de co-création de notre équipe divine.

Aujourd’hui, 1er novembre, j’allume les bougies sur mon autel et je trinque avec ma famille et mes amis membre de mon équipe d’alliés. Le bel autel, au centre du salon, réchauffera mon cœur tout au long de la journée. Cette année, j’adopte cette nouvelle tradition familiale qui me permettra d’offrir toute mon amour et ma gratitude à mes défunts qui, toute au long de ma vie, m’offre leur support. Quelle belle façon d’accueillir et de se préparer pour la période d’introspection qu’apportent les temps froids. Merci la vie. Merci l’amour. Merci à mon équipe dans la lumière!

Guides du Royaume Animal

Un des heureux bénéfices d’être de cette aventure humaine est de pouvoir compter sur l’aide généreuse de la nature et de ses multiples représentants. Recevoir la visite d’un animal-totem qui apparaît avec récurrence dans notre vie est toujours agréable, et surprenant. Il nous livre des clés de connaissance importantes sur nous-mêmes et sur la situation du moment qui sont d’appoint mais qui, souvent, nous échappent. Certains se demandent comment savoir s’il s’agit sincèrement d’une visite ou simplement d’un hasard. Il est bon de se rappeler que nous sommes d’éternels sceptiques et que, bien qu’il nous communique un message important dès leur première apparition, ils nous offriront la courtoisie de se pointer plusieurs fois, et/ ou de manières frappantes, pour nous aider à comprendre le poids de leur présence.

Vous pouvez vous attendre à les découvrir dans vos rêves, dans vos lectures, sur les panneaux publicitaires, sous la forme de statuettes ou dans leur état naturel. Ils utiliseront tous les stratagèmes à leur portée pour vous faire découvrir qu’ils sont votre animal-totem du moment. Qu’ils viennent en aide à votre animal-guide ou qu’ils se joignent à votre équipe divine, l’importance est de les accueillir avec gratitude.

Éternelle sceptique. Bien que mon travail soit d’être dans la lumière et de la partager, j’offre bien souvent ce côté têtu à mes guides. L’animal totem qui m’accompagne en ce moment est le faucon. Je comprends très bien son message et je suis heureuse du soutien directif qu’il m’apporte. J’ai compris que j’avais, comme chacun de nous, droit à toute l’aide divine nécessaire à mon bonheur et j’essaie un peu plus à chaque jour de tendre grand les bras à cet effet. Pourtant, il aura fallu une rencontre frappante pour que je saisisse la venue d’un nouveau compagnon dans mon équipe magique.

Je n’ai pas saisi les premières apparitions du faucon, même si je me retrouvais seule chanceuse parmi d’autres à avoir aperçu la bête. J’ai ignoré les messages qui m’étaient destinés et dont j’avais pourtant grand besoin. On a donc pris les grands moyens pour me rappeler à l’ordre. Lors d’une session photo en forêt, alors que je plaçais la camera sur le trépied, je captai un mouvement furtif du coin de l’œil. À mon grand étonnement, là, à quelques mètres de moi, perchée sur une branche à ma hauteur, un beau faucon m’observait. Il me jaugeait d’un œil, puis de l’autre. Quelle merveilleuse rencontre!

Je lui ai parlé, il resta près de moi. Encore une fois, le message ne passait pas. Il aura fallu qu’il me frôle dans son envol et que nous dussions chacune faire un mouvement de côté pour s’éviter que j’ai finalement compris. J’allumai enfin sur l’animal-totem porteur de grandes vérités qui s’invitait dans mon équipe de guides pour m’aider dans mon parcours actuel. Tout était soudain d’une grande clarté. À ce point tel qu’à ma sortie de la forêt, je pouvais même dire qu’il s’agissait d’une buse alors que je ne possède aucune autorité en la matière. Qu’à cela ne tienne, j’avais maintenant un nouveau compagnon spirituel à mes côtés!

La Tour dans les amours

L’Amour! Ha l’Amour avec un grand A! C’est bien souvent la quête de plusieurs d’entre nous. Vivre sans amour, pour bien des gens, c’est un peu comme être à la diète: on se nourrit mais on n’est jamais complètement rassasié. Sauf qu’être en couple ne signifie pas toujours filer le parfait bonheur conjugal. Ce que vient mettre en relief la présence de la tour dans maints tirages sur les amours.

La tour représente un changement drastique qui est sur le point de se produire. C’est un événement subit. On ne le voit pas toujours venir puis ça frappe d’un coup: bang!!! Ce qu’il faut savoir c’est que la tour est la représentation d’une création personnelle au consultant. Elle possède des fondations très solides, très ancrées mais ce qui est édifié sur celles-ci est plus fragile. Lorsqu’elle est frappée par l’éclair, tout s’écroule, ne subsiste que la base.

La base de la tour en amour, c’est le véritable amour que les amoureux ont l’un pour l’autre. L’attirance physique, le désir, le respect, la compréhension et la complicité. Tout ces éléments qui caractérisent la relation à ces débuts, quand on se regarde avec des étoiles plein les yeux et des papillons au ventre. Par contre, ce qui s’élèvent vers le ciel, c’est la façon dont le couple s’est construit à travers les années. C’est l’épreuve du quotidien, de la vie de famille, de l’usure du temps, des mauvaises habitudes qui s’installent.

Quand la tour se pointe dans un tirage sur l’amour, on peut s’attendre à ce que ça brasse. Pour plusieurs, c’est l’occasion de remettre les pendules à l’heure, d’exprimer à son conjoint ce qui ne va pas et que l’on tait depuis des années. La communication est souvent ce qui fait défaut. Le conjoint est toujours amoureux mais ne sait pas que l’autre est fatigué, qu’il a besoin de support (plusieurs super-woman se reconnaitront). Pour d’autre, c’est la vie de famille à 100 à l’heure qui s’est accaparée tout le temps disponible. Les parents se sont oubliés. C’est maintenant papa et maman et non plus les deux amoureux fous que se sont lancé dans cette aventure folle. Le temps en soit peut également être le fautif qui a permit à la tour de se construire croche. Les amoureux se prennent pour acquis et oublient de se chérir chaque jour.

Pour d’autres, le changement est plutôt irréversible. Pour tous ces amoureux qui se donnent sans compter et qui s’oublient dans la relation, ceux qui acceptent les abus qui au fil du temps deviennent de plus en plus douloureux, la rupture approche. Nombreux sont ceux qui, par peur d’être seul ou simplement par habitude, oublie le goût du bonheur. Ils en viennent à croire que rien de mieux ne s’offrira à eux. La foudre qui s’abat sur la tour personnifie l’élément déclencheur de la fin de la relation.

Quoi qu’il en soit, la Tour, même si elle annonce une tempête, laisse aussi présager le calme après celle-ci. On peut s’attendre à des amours revigorés pour les uns et à la promesse d’une relation plus saine pour les autres. Après la pluie, le beau temps!

Le don de la communication intuitive

On me pose souvent cette question: est-ce que j’ai un don? Sans équivoque, la réponse est oui. Pour tous et chacun. Personne ne fut laissé pour compte dans la distribution des dons intuitifs. Insinué que certains sont dépourvus du don de la communication intuitive serait comme laissé entendre qu’il y a sur terre, une classe d’élus, différents et choyés. Que ceux-là ont accès à leurs guides, leurs alliés de l’autre côté du voile alors que les autres n’ont pas cette possibilité. Quelle triste idée!

Heureusement, c’est bien loin de la réalité. La communication avec notre équipe est belle et bien possible pour tous mais cela prend un minimum d’engagement. Nous avons appris à parler, à marcher et à faire de la bicyclette, il en est de même pour la communication intuitive. C’est quelque chose qui s’apprend. Faut s’engager dans cette voie en y accordant du temps, de l’ouverture, et accepter d’avoir du plaisir dans le processus. Se faire confiance et aussi, identifier ses peurs.

C’est pour cette raison que les signes de l’au-delà sont bien utiles. Quand on les accepte, qu’on les attend et les reçoit avec bonheur, on ouvre la porte à une expérience lumineuse. Pour que cette expérience soit positive, nos guides choisissent au début des messages subtils. Ils nous apprivoisent, établissent avec nous un langage commun. Puis, ils attendent patiemment qu’on s’y mette. Ils attendent la communication véritable, dans les deux sens, avec questions et réponses.

Les plus gros obstacles sont notre manque de confiance en nos capacités psychiques et la régularité du temps qu’on peut consacrer à développer cette belle communication de l’âme. Il faut savoir que nos guides suivent notre rythme, qu’ils n’ont aucun jugement ou impatience à notre égard. Si nous pouvions nous aimer soi-même comme ils nous aiment, nous serions tous comblés et en paix.

Écoutez avec son âme devrait être aussi naturel que respirer. L’air du temps actuel nous apporte cette ouverture de conscience. Travailler avec notre essence divine, la nourrir et l’accepter devient partie prenante d’une quête du bonheur. Nous sommes entourés en permanence d’une équipe d’êtres de lumière qui souhaitent participer à celle-ci. Il serait bien dommage de se priver de leur aide. Leur accorder du temps, c’est aussi s’accorder du temps à soi. C’est, j’en suis convaincue, une idée gagnante.

Clins d’oeil de l’au-delà

Je crois à la magie divine. Je sais que quand je m’applique à faire croître ma lumière et mon amour, j’augmente ma vibration et je peux ainsi la diffuser à tous autour de moi. Je ne suis pas seule dans ce parcours et mes guides travaillent activement avec moi. Je les invite et j’ai de la gratitude pour tous les signes, grands et petits, qu’ils peuvent m’envoyer.

Aujourd’hui, c’est facile pour moi de voir et d’accepter ces petits clins d’œil de leur part mais ce ne fut pas toujours le cas. J’ai longtemps eu un réflexe sceptique envers toute communication de l’au-delà et encore plus envers mes propres capacités psychiques. Offrant une ouverture d’esprit assez minimale, je ne me permettais pas de voir la magie tout autour de moi. Pour que je sois un tantinet réceptive, il devait se passer autour de moi de grands bouleversements.

Qu’il s’agisse de peine ou de joie, ces grands changements ouvraient toujours une porte à mes capacités spirituelles. Une naissance, la perte d’un être cher, une fin de relation, un déménagement, etc. Ces moments chargés d’émotions apportaient des manifestations de mes guides et alliés, sans que je sois même consciente de la présence de cette belle équipe de l’autre côté du voile. Rêves, intuition accrue, messages reçus par intermédiaire, plusieurs signes s’offraient à moi. Malgré cela, il m’a fallu bien des années avant que j’intègre le fait que je possédais, comme chacun de nous, la capacité de recevoir des messages de l’au-delà.

La magie opère quand on choisit de l’accueillir. Comme notre équipe dans la lumière, elle est toujours présente. Et pour nous inciter à accepter notre état d’être intuitif, nos guides multiplient les signes. Ils persistent à établir la communication d’un moyen que nous pouvons saisir. Ils suivent notre rythme dans cette ouverture de l’âme que nous choisissons de faire. De petits papillons à réponses complètes par le biais de chansons ou d’idées reçus, ils nous parlent. Il s’agit d’être à l’écoute.


Bienvenue

La belle aventure

Les dix dernières années ont été pour moi une suite d’événements se voulant de plus en plus positifs dans lesquels la spiritualité a joué un grand rôle. Il serait, en fait, plus précis de parler d’éveil à la spiritualité. En effet, il y a dix ans de cela, je n’aurais jamais pu entrevoir vers où la vie me guidait. Par une série de petits « hasards », je me suis retrouvée tarot en main. Ce simple petit geste, l’acquisition de mon premier jeu de tarot, allait chambouler toute ma vie. C’était le début d’une belle grande aventure.

C’est par cet outil que mes guides ont réussi à ouvrir la porte entre eux et moi pour que je sois de plus en plus au fait de leur présence, et ainsi, de plus en plus à l’écoute. Je me souviens bien des paroles d’un médium que j’avais consulté à l’époque: «tes guides cherchent à ouvrir la porte et tu la refermes toujours». En effet, bien que convaincue de la présence des êtres lumières de l’autre côté du voile, il n’y avait pas plus sceptique que moi envers mes propres capacités. Et ce scepticisme s’appliquait aussi à ce qui, tout autour de moi, exposait la couleur des dons de chacun.

L’humaine que je suis aujourd’hui agacerait énormément l’humaine que j’étais il y a dix ans. Plutôt amère, très certainement directe, parfois cinglante dans mes remarques, il aura fallu la découverte de la magie du tarot pour me voir engager, sans le savoir, sur une voie nouvelle. Découvrant, carte par carte et message par message, comment il était merveilleux de recevoir de la guidance, je me suis lancer à la poursuite d’une nouvelle moi.

L’attrait d’être en connexion avec le Divin, avec une énergie d’amour et de lumière, m’a poussé vers la méditation et vers l’acceptation de mes propres talents psychiques. Autodidacte, appliquant mon libre arbitre à tout apprentissage venant de l’extérieur (hello hello la sceptique), j’ai travaillé à pas de bébé. Allant d’une découverte à une autre, j’ai fait la paix avec le constat que JE SUIS un être spirituel, aimé, et aimant. J’ai accepté – parfois en tapant du pied et en m’obstinant- qu’il y a un plan divin à l’oeuvre pour.

À plusieurs reprises mes guides m’ont fait comprendre que je devais leur faire confiance. Ils s’amusent bien de me voir encore parfois surprise de leur pouvoir. Ils savent mettre sur mon chemin les êtres et les situations qui me font cheminer dans la lumière. J’ai compris qu’il me s’agissait de prendre place dans la gondole et qu’ils allaient, si je m’en remettait pleinement à eux, m’apporter à bon port.

Cette école en ligne, c’est le fruit de cette belle collaboration. Je ne l’ai vu venir qu’à la toute dernière minute. Et pourtant, cela me semble aujourd’hui une évidence. Mon parcours m’a montré, maintes et maintes fois, l’étendu des talents de tous. Il m’a mis, à bien des reprises, sur le chemin de gens qui désiraient partir à la découverte de la couleur de leurs dons. Je me lance aujourd’hui dans un nouveau pan de mon aventure spirituelle.

Je vous convie à me suivre dans la découverte de l’être spirituel que vous êtes!

~Véronique~